jeudi 31 juillet 2014

Le jour de la balance # 1

Voilà, tout les 10 jours, je laisse la parole à la balance.

Voici ce qu'elle m'a dit ce matin (après pipi, popo et tout ce que tu veux !)


Une sacrée bonne nouvelle car celà signifie que j'ai perdu 1kg 500 !

Mon alimentation, je l'ai partagé avec vous ces 10 derniers jours. J'ai commis quelques erreurs que le Docteur de Slenderline m'a expliqué. Je vais partager avec vous mes apprentissages et vous donner mon ressenti.

Commençons par mon ressenti:

Globalement je suis impressionée d'avoir mangé des féculents à chaque repas, et des portions largement suffiante pour se sentir rassasié, et d'avoir malgré celà perdu du poids.
Oui car pendant longtemps, de nombreuses années je dois dire, j'ai supprimé les féculents de mon alimentation. Les jugeant responsable, à tord visiblement, de la prise de poids.

Dans mon esprit et celui de beaucoup d'entres vous FECULENTS = GROSSIR hors c'est FAUX !

La preuve ici. Je n'ai jamais été aussi épanouie et heureuse de suivre un régime. Ce régime est bien plus riche et diversifié que ce que je mangeais auparavant.

Je ne vais pas vous raconter la messe: OUI bien entendu je ne mange pas de chips et autres sauciffailles ainsi que  je ne croque pas une tablette de chocolat chaque jours. OUI je pèse chaque aliments de mes repas. OUI je "fais attention" (peut être trop d'ailleurs, je vous en parle dans mes apprentissages).

Mais voilà, le resultat à 10 jours est là. J'ai perdu 1.5 kg, sans faim ni frustation.

D'autre part, je n'ai pratiquement plus de gazs intestinaux (c'est pas glam mais c'est comme ça, si ça peut en interesser quelqu'un(es).


Mes apprentissages:

Il se trouve que je fais attention à la valeur calorique des aliments. Je ne devrais pas. C'est une erreur.

De plus, j'ai parfois tenté de compensé mes erreurs de la journée - exemple: le croissant aux amandes - en dînant d'un demi melon le soir. Il aurait mieux fallu que je me fasse plutôt une portion de pâtes avec un chouïa d'huile d'olive et une pointe d'aîl.

Je rappelle les principes du régimes:

"
Le régime slenderline est un régime original basé sur quatre principes de bases:
  • 1 - introduire un féculent dans chaque repas
  • 2 - éviter l'excès de légumes
  • 3 - éviter les aliments croustillants et craquants pour perdre au niveau du ventre
  • 4 - réduire intelligemment les apports de lipides
En dehors de la dernière de ces mesures, les trois premières donnent à ce régime un caractère assez inhabituel dans le sens il s'oppose aux principes habituellement proposés dans les régimes classiques. En terme de résultats, notre régime se propose de:
  • 1 - créer un amaigrissement par le biais d'une perte de poids essentiellement au niveau de la masse grasse, ceci sans fatigue, sans faim véritable et en restant non agressif du point de vue musculaire (respect de la masse maigre) avec comme conséquence une disparition ou atténuation notable du phénomène yoyo en apportant une quantité suffisante de sucres lents (féculents) par rapport à la dépense énergétique.
  • 2 - créer une perte localisée au niveau du ventre (abdos) par le contrôle de l'apport de cellulose (légumes) et par l'éviction des amidons résistants (aliments à base d'amidons et de nature croustillante), tous les deux susceptibles d'être transformés en acides gras à chaine courte (AGCC) par le biais de la fermentation bactérienne intestinale.

Quels sont les avantages d'un régime à base de féculents ?

Une grande majorité de personnes pense que les féculents sont un groupe d'aliments faisant grossir et il pourrait paraître saugrenu de penser qu'un régime basé sur les féculents puisse faire maigrir. Depuis quelques dizaines d'années, en fait depuis les années 1965, date d'apparition des premiers régimes amaigrissants, l'habitude instaurée d'utiliser des régimes hypocaloriques basés sur l'éviction des féculents est passée dans le domaine du réflexe et de l'habitude. Qu'ils soient à base de légumes, cuits ou crus, soupes aux choux, régimes protéinés, tous ces régimes ont en commun la suppression des sucres lents.
Ce point de vue n'est pas celui des nutritionnistes qui défendent l'utilisation de régimes principalement basés sur l'utilisation des féculents. Les avantages de ces régimes destinés à faire maigrir et dans lesquels les féculents apparaissent à chaque repas, sont indéniables:
  • Ils permettent un accès à la satiété rapide et constant. Le régime est facile à faire car la faim est réduite au maximum. Par exemple, la classique hypoglycémie de la fin de matinée (coup de pompe et éblouissement) rencontrés au cours des régimes drastiques à base de légumes disparaît. Une large palette de plats basés sur des recettes principalement centrées autour des pâtes, du riz et des pommes de terre permet d'élaborer un régime peu onéreux, facile à mettre en oeuvre et parfaitement savoureux.
  • Ils permettent de protéger la masse maigre tout en faisant maigrir. La prescription de féculents de manière prioritaire dans le régime empêche l'organisme de puiser dans son tissu musculaire des ressources pour se fabriquer du glucose par le mécanisme de la néoglucogénèse. La perte de poids induite est centrée principalement sur la masse grasse et épargne au maximum la masse musculaire. Ceci permet d'éviter la chute du métabolisme basal à terme, reporte et minimise énormément le phénomène yoyo (reprise après arrêt du régime).
  • Ils permettent un amaigrissement sur le long terme. Ce type de régime peut être prolongé sans aucun souci de santé sur laps de temps très long. Un régime basé sur les féculents est un régime facile à faire, très convivial, peu onéreux, efficace et réhabilitant de bonnes habitudes alimentaires.
Voilà,
On continu encore et on se dit à dans 10 jours pour un nouveau bilan.
Enregistrer un commentaire